Les prot’ ce n’est pas que pour pousser la fonte !

« Prot’ » signifie protéines dans le jargon de la musculation. De nombreux adeptes de musculation se gavent de protéines, du jambon blanc, des œufs, du fromage blanc à longueur de journée agrémentés de shaker ultra protéiné. Leur objectif : développer la prise de masse musculaire.  Parce que oui, les protéines sont l’élément fondamental du renouvellement des cellules et sont alors indispensables à la fabrication des tissus des muscles mais aussi des os et de la peau.

En trop grande quantité, comme chez nos fameux pousseurs de fonte surchargés en protéines, les protéines (surtout animales) provoquent un excès d’acide urique, idéal pour déminéraliser le corps ou générer des problèmes rénaux.

Je vois déjà, les végétariens ou végétaliens crier victoire « t’as vu j’avais raison, les protéines animales c’est pas bon pour la santé ! ». Doucement l’ami, les protéines en excès sont un véritable danger pour la santé, tout comme la carence en protéines. Ah oui, on fait moins le fanfaron là ? Le nombre de végétalien/végétarien/flexitarien ne cesse d’augmenter et je salue ce geste pour la planète et les animaux, mais ne sabotez pas votre santé pour autant !

Un manque de protéines dans notre assiette, n’est pas bien fun non plus : fatigue, fragilité psychique, dérèglement hormonal, perte de masse musculaire, vieillissement prématuré de la peau, baisse de libido, diminution de la concentration et des capacités intellectuelles… pas jojo quoi !

En moyenne, le cops humain a besoin d’un gramme de protéine par kg de poids. Un peu de mathématiques, sachant qu’un gramme de protéine est contenu dans 5 grammes de protide (aliment contenant des protéines). Et pour un sportif, ce ratio peut être multiplié par 1,5 ou 2. Soit, Jacky, 80kg, pratiquant une activité physique modérée, devrait dans l’idéal consommer 80 x 5 = 400 g de protide par jour. Mais Jacky il a autre chose à faire que de sortir sa balance à chaque repas et je le comprends ! Alors Jacky n’a qu’à intégrer 2 portions de protides par jour, que ce soit au petit déjeuner, au déjeuner ou au dîner. Enfin, Jacky, veillera à bien associer une portion de féculent (pâte, riz, pain, pomme de terre, millet, avoine…) à chaque protide, sinon les protéines ne seront pas assimilés par le corps.

Il existe une multitude de protides pour varier les gouts et les couleurs et surtout les acides aminés (dont certains indispensables au bon fonctionnement du corps). Il y a les protides végétales comme les algues, les amandes, les graines germées, les légumineuses (lentilles, pois chiche, haricot rouge…), certaines céréales (quinoa). Et il y a les protides animales tels que les œufs, la viande, le poisson et le fromage. Alors varions ! Evitons, la surcharge d’une seule sorte au détriment d’une autre, car chaque surcharge entraine une carence et c’est le cycle infernal !

La nutrition ne peut malheureusement se résumer qu’à équilibrer des protéines même si c’est déjà un  très bon début. Il faut aussi tenir compte de l’équilibre acido-basique, de la mastication, du comportement alimentaire, de l’activité physique, des antécédents, des pathologies, … bref le travail d’un naturopathe !

Tu souhaites améliorer ta santé par la naturopathie nutrition à Lorient ? Contacte-moi pour une consultation personnalisée au 06 32 12 19 19 ou nina@laplaneteetmapomme.fr

A bientôt pour le prochain conseil respectueux de La planète et ma pomme <3